HomeAccueil
May 6, 2012

Les forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont repris le contrôle des localités de Masisi et Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu, qui étaient occupées depuis quelques jours par des soldats mutins loyals au général Bosco Ntaganda.

Dans un communiqué de presse publié dimanche, le Chef d’état-major des FARDC, le général Didier Etumba, a indiqué que les opérations militaires contre ces soldats « indisciplines » sont suspendues et appelle les commandants de leurs unités à créer de conditions favorables pour ceux qui veulent rejoindre l’armée régulière.

« Les FARDC ont suspendu depuis la nuit du 04 au 05 mai les opérations de neutralisation de ces indisciplinés », a indiqué le général Etumba.

« Dans le secteur opérationnel de Masisi et une partie de Rutshuru où ces indisciplinés avaient concentré leurs attaques aux FARDC, la situation a été maîtrisée et elle est à ce jour sous contrôle de nos forces armées », a-t-il affirmé.

Ces soldats mutins, anciens rebelles du CNDP intégrés dans l’armée en 2009 après un accord de paix, sont en débandade, selon les résidents de ces localités.

Le général Ntaganda est sous mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) depuis 2006. Il est accusé d’avoir conscrit des enfants soldats entre 2002 et 2003 en tant que commandant dans la milice que dirigeait Thomas Lubanga dans la région de l’Ituri, en Province Orientale.

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, a indiqué mardi que le général Ntaganda est désormais recherché par les autorités congolaises pour indiscipline.